Michele Manzo se mesure aux meilleurs du monde

Manzo 1

Michele Manzo se mesure aux meilleurs du monde

«Mon père était déjà un grand passionné des courses de modèles réduits», raconte Michele Manzo. Très tôt, il lui a transmis la fascination pour ce sport. «J’avais 9 ans quand j’ai participé à ma première course.» Aujourd’hui, à 23 ans, il s’entraîne presque tous les jours et en été, il passe tous ses week-ends sur les circuits d’entraînement en plein air. «En hiver, je vais souvent à l’étranger, car en Suisse, il n’y a malheureusement que très peu de salles d’entraînement.» Michele Manzo se mesure aux meilleurs du monde. Un mécanicien est toujours de la partie. «Ce qui me fascine le plus dans ce sport, c’est le développement permanent des voitures, l’exploitation maximale des limites du matériau. Les courses permettent de voir si nos efforts portent leurs fruits.» Lors du quatrième tour de la saison ETS 2021/22 en décembre dernier, il s’est classé deuxième – encadré par deux multiples champions du monde (Bild). L’année passée, Manzo a créé sa propre marque d’accessoires sous le nom Manzo46. Grâce à ses sponsors et de bons résultats en tant que pilote, il arrive désormais à couvrir les frais de son hobby – mais ça ne suffit pas pour vivre. Depuis environ trois ans, il travaille à plein temps chez Waldspurger SA en tant que menuisier diplômé.